Qu'est ce le projet Life RECYCLO ?

Qui sommes nous - Présentation des partenaires

Le projet Life RECYCLO est porté par la société TreeWater et compte 5 partenaires :

  • Blanchisserie Saint-Jean, Bagard, France : Blanchisserie partenaire et bénéficiaire du procédé RECYCLO
  • Fundacio Max Xirgu (GRUPFRN), Gérone, Espagne : Blanchisserie partenaire et bénéficiaire du procédé RECYCLO
  • KLIN SARL, Foetz, Luxembourg : Blanchisserie partenaire et bénéficiaire du procédé RECYCLO
  • Université de Lyon – Pop’Sciences : Autour de Pop’Sciences, l’Université de Lyon, site académique d’excellence, favorise la rencontre entre la recherche et la société. Elle est en charge de communiquer et de promouvoir le projet Life RECYLO.
  • Catalan Institute for Water Research (ICRA) : Institut en sciences analytiques en charge de développer des méthodes innovantes d’analyse des substances dangereuses : https://www.icra.cat


La réutilisation des eaux

En Europe, le recyclage des eaux usées est déjà une réalité dans les pays méditerranéens. Près de 964 millions de m3 par an d’eaux usées sont réutilisées en Europe dont 350 et 230 millions de m3, respectivement en Espagne et en Italie. Comparativement, le volume réemployé en Allemagne et en France est seulement de 42 et 7 millions de m3 par an. De manière générale, environ 20 % du volume réutilisé est destiné à la production industrielle. (Interreg Europe, 2021)

De nombreuses études montrent que le marché européen de la réutilisation des eaux sera boosté par la rareté de la ressource et l’augmentation de son prix. En effet, on estime que les pénuries d’eau devraient augmenter en Europe de plus de 50 % d’ici 2030 (Commission européenne, 2021).

Il est donc primordial de proposer des technologies de traitement capables de répondre à ces enjeux.

L’eau dans les blanchisseries industrielles

En Europe on dénombre environ 11 000 blanchisseries qui nettoient près de 2,7 milliards de kg de textile par an. Ce secteur est un gros consommateur d’eau. En 2008, la consommation d’eau des blanchisseries est estimée à 21 L/kg de textile sec lavé, soit 42 millions de m3 par an (Hloch et al., 2012) et donc autant d’eaux usées produites. Ces eaux usées finissent le plus généralement dans les réseaux d’assainissement publics, non adaptés au traitement de polluants émergents.


Les blanchisseries, une source d’émission de micropolluants prioritaires

Les eaux usées produites pendant le processus de lavages des blanchisseries sont polluées par de nombreux micropolluants:

• des détergents (notamment Nonylphénols) ajoutés lors du lavage,

• des produits extraits du linge tel que les ignifugeants (PBDE), les imperméabilisants (PFOS), les hydrocarbures, les plastifiants (Phtalates - DEHP), les métaux lourds.

La plupart de ces polluants ont été identifiés comme substances prioritaires à éliminer des eaux car ils représentent de réels risques de toxicité (carcinogénicité, perturbation hormonale, génotoxicité...)


Anthracène

Phtalates

Nonylphénols

Un risque significatif pour l’homme et son environnement

Même à faible concentration, les micropolluants impactent directement l’environnement aquatique. Ils affectent le vivant et la santé humaine. Plusieurs de ces substances sont des perturbateurs endocriniens, bioaccumulables dans les espèces vivantes, cancérogènes et mutagènes.

Eliminer ces substances avant leur rejet, c’est protéger notre environnement et notre santé.

Le prix de l’eau

En Europe, le prix de l’eau varie de 1,4 à 7 €/m3 (Oieau, 2017). Il est largement dépendant de la disponibilité de la ressource et de la qualité des eaux pompées. Ce prix est une des préoccupations majeures des blanchisseries, qui cherchent une solution efficace pour réduire leurs factures d’eau.

Parallèlement, le marché des blanchisseries devrait connaître une croissance de 2,3 % par an (CAGR, 2023) s’accompagnant ainsi d’une augmentation de la consommation en eau du secteur.

Twitter LinkedIn